Publié par : mariejobin | 8 mai 2011

La fin des notes en évaluation

Ce billet est inspiré aujourd’hui par le twit de @JuliaNadon : Arguments against using grades by Alfie Kohn (excellent article bien documenté ). L’auteur argue que, loin de motiver les élèves à apprendre, l’attribution de notes les détourne des apprentissages. Je suis tellement en accord avec ces arguments que je me suis réfugiée au préscolaire. Il y a longtemps de cela.

Cependant lors de la réforme scolaire au Québec il y a plus de 10 ans, j’ai respiré un vent d’espoir : on s’éveillait à la pédagogie par projets d’élèves, intégration des matières, compétences transversales et développement global de l’enfant, l’élève au centre des ses apprentissages et participant actif à l’évaluation de ses forces en progression, participant actif aux décisions quand aux défis à relever, construction de portfolios d’apprentissage, tout ce qui me retenait au préscolaire quoi! Je me suis dit alors que le temps était peut-être propice pour revenir à l’enseignement au primaire. Mais le volet de l’évaluation, je devrais dire le dédale de l’évaluation qui a suivi, a tout fait foirer. Je me suis félicitée d’être restée au préscolaire.

Le préscolaire est au scolaire ce que le village d’Astérix est aux Romains. À chaque année nous faisons face aux pressions pour « scolariser » le préscolaire. À chaque année ça nous prend une bonne dose de potion magique pour résister.

Dans deux mois, je prends ma retraite. Pour moi c’est la fin des pressions à produire des notes. Je quitte avec la tristesse de constater que rien n’a vraiment changé de ce côté au primaire.


Responses

  1. Bonjour Marie,

    Je ne savais pas que tu prenais ta retraite. J’espère pouvoir encore lire tes idées et tes opinions sur Twitter.

    Je vais encore enseigner pour une douzaine d’années.

    J’espère que notre système d’éducation n’imitera pas ce que je lis du système au sud de la frontière.

    Je te suggère la lecture de « The Homework Myth » par Alfie Kohn.
    Sa thèse est appuyée par une bibliographie impressionnante.

    Ce matin, j’ai écrit un post-it virtuel sur mon bureau d’ordi qui dit « Make grading invisible for as long as possible ».

  2. Bonjour Julia,
    Ben oui, je prends ma retraite. L’évaluation formelle et les bulletins ne me manqueront pas une miette! Cependant les relations et entretiens avec les enfants et les parents sur les progrès, les façons d’apprendre et les défis à relever ensemble pourraient me manquer.

    Je ne pense pas pouvoir me retirer complètement de l’éducation en criant ciseau; je vais probablement m’impliquer bénévolement comme personne ressource. Nous pourrons continuer d’échanger sur twitter🙂

    Je mets Alfie Kohn sur ma liste de lectures, merci!

    A+

    PS: Comme toi, je sens de plus en plus forte l’influence du sud (No Child Left Behind act de George Bush). Brrrr!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :